15/02/2008

Carnaval de Dunkerque - dimanche 03 février 2008

www.le-carnaval.fr 

http://mincoin.free.fr/dunkerque.htm

 On n'est pas spectateur au carnaval de Dunkerque puisqu'il n'est pas un "spectacle".DSC03613

14:45 Écrit par TrekEric dans Carnaval de Dunkerque | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook

 

On devient très vite acteur parmi des milliers d'autres acteurs : par un air de musique reconnu, par des amis rencontrés, par l'interpellation anonyme de carnavaleux chaleureux ou par l'intrigue personnalisée d'une relation déguisée et donc momentanément inconnue…
DSC03613f

14:43 Écrit par TrekEric dans Carnaval de Dunkerque | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook

 

Jamais lassés de faire la fête, les Dunkerquois ont inventé (avant les afters) l'avant et l'aprés-bande. Dés le matin, les carnavaleux, défilent, allant de chapelles en cafés. Après, la bande, le parcours est le même jusqu'au bal.

DSC03614

14:42 Écrit par TrekEric dans Carnaval de Dunkerque | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook

 

Pendant deux mois et demi, les carnavaleux se retrouvent, se « reconnaissent »…
L’âge, le travail, la classe sociale n’ont pas d’importance dans la Bande.
DSC03632

14:42 Écrit par TrekEric dans Carnaval de Dunkerque | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook

 

On peut être des proches au carnaval et ne pas se fréquenter dans la vie, se faire des zôt’ches et ne pas se reconnaître dans le civil.DSC03635

14:41 Écrit par TrekEric dans Carnaval de Dunkerque | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook

 

Ce guerrier protecteur est accompagné de ses sept gardes, de ses enfants et de sa femme, la Reuzine.DSC03641

14:41 Écrit par TrekEric dans Carnaval de Dunkerque | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook

 

Dans la plus pure tradition du Nord, le « Reuze » est le géant de la ville de Dunkerque.DSC03642

14:40 Écrit par TrekEric dans Carnaval de Dunkerque | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook

 

DSC03758

14:39 Écrit par TrekEric dans Carnaval de Dunkerque | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook

 

Le carnaval est une grande famille et il n’est pas question de manquer ce rendez-vous. Il est néanmoins important de savoir où l’on met les pieds : respect de la tradition, connaissance des chansons, des « règles » pour trouver progressivement son costume, sa place dans la bande.DSC03645

14:39 Écrit par TrekEric dans Carnaval de Dunkerque | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook

 

Difficile d’expliquer pourquoi cette tradition ancienne a survécu, ni le succès sans cesse renouvelé de ce grand rassemblement populaire.DSC03660

14:38 Écrit par TrekEric dans Carnaval de Dunkerque | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook

 

Si les origines se perdent dans la nuit des temps, certaines affirment que les premières « bandes des pêcheurs » seraient liées aux fêtes données par les armateurs avant leur départ pour l’Islande.DSC03661

14:38 Écrit par TrekEric dans Carnaval de Dunkerque | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook

 

Toutefois, vers la fin du XVIIIe siècle, les armateurs commencent à se désengager vis-à-vis de cette coutume et les marins profitent alors de l’aubaine que représente le temps du carnaval pour anticiper leurs journées récréatives.DSC03662

14:37 Écrit par TrekEric dans Carnaval de Dunkerque | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook

 

Dès le début du XIXe siècle, le port de Dunkerque affiche déjà l’un des carnavals les plus originaux de France.DSC03666

14:36 Écrit par TrekEric dans Carnaval de Dunkerque | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook

 

Pendant que les tambours battent le rappel, l’énorme pagaille s’organise. DSC03675

14:36 Écrit par TrekEric dans Carnaval de Dunkerque | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook

 

Les « masquelours », méconnaissables sous leurs maquillages bariolés, se prennent bras dessus, bras dessous pour former des lignes. Les places du premier rang sont très convoitées car c’est là que l’engagement physique va être le plus complet ; c’est aux premiers rangs qu’appartient le privilège de protéger les musiciens de la foule qui les suit.DSC03676

14:35 Écrit par TrekEric dans Carnaval de Dunkerque | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook

 

Au signal du tambour-major situé à l’avant-poste, fifres et tambours entament le rigodon d’honneur qui servait de rassemblement aux soldats de l’Empire.DSC03694

14:35 Écrit par TrekEric dans Carnaval de Dunkerque | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook

 

La foule compacte saute en cadence, on pousse déjà pour mettre les premières lignes à l’épreuve. Le tambour-major, à la tête d’une soixantaine de musiciens vêtus du ciré et du suroît jaune des pêcheurs, ordonne que cesse le rigodon afin que les fifres reprennent des airs traditionnels de marche connus de tous. Le cortège s’ébranle.DSC03714

14:34 Écrit par TrekEric dans Carnaval de Dunkerque | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook

 

Déformée par les poussées soudaines, la cohue des masques avance en chantant, en hurlant plutôt dans les premiers rangs !DSC03745

14:33 Écrit par TrekEric dans Carnaval de Dunkerque | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook

 

Il ne s'agit pas d'un groupe de carnavaleux mais du défilé lui-même. Lors des bandes, des milliers de personnes déguisées envahissent les rues, suivent la musique et chahutent ensemble.DSC03749

14:33 Écrit par TrekEric dans Carnaval de Dunkerque | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook

 

Tibias labourés, poitrines écrasée, odeurs mêlées de transpirations et de hareng fumé, hommes poilus en porte-jarretelles, musiques traditionnelles, roll mops, potje vleesch et bière...DSC03766

14:32 Écrit par TrekEric dans Carnaval de Dunkerque | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook

 

Le décor est planté et pourrait effrayer les plus téméraires. Mais le carnavaleux baigne dans cette atmosphère comme un poisson dans l'eau.DSC03771

14:32 Écrit par TrekEric dans Carnaval de Dunkerque | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook

 

Chacun apporte son entrain, son imagination à la folle ambiante et se sent dépositaire de l'âme dunkerquoise : c'est ainsi que le masquelour avance fièrement, la poitrine bombée, la tête droite, le parapluie brandi bien haut.DSC03785

14:31 Écrit par TrekEric dans Carnaval de Dunkerque | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook

 

Les parapluies... D'où viennent-ils ?
Personne ne peut être affirmatif à 100%. La version la plus connue serait que les CaRNaVaLeuX voulaient se moquer des paysans berguois qui venaient voir la bande avec...leur parapluie (berguenare).
DSC03789

14:30 Écrit par TrekEric dans Carnaval de Dunkerque | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook

 

De nos jours, les parapluies servent surtout à montrer son appartenance à une association. Toutes les associations ont leur propre parapluie. Depuis quelques années, on voit aussi apparaître de plus en plus de plumeaux, peut-être par commodité.
En effet, porter un parapluie toute la journée à bout de bras, au bout d'un moment, ça fatigue...
DSC03815

14:30 Écrit par TrekEric dans Carnaval de Dunkerque | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook

 

De nos jours, la bande, c'est d'abord le tambour-major. C'est lui qui a le rôle de "Chef d'orchestre". Le plus connu d'entre eux fut Jean Minne, alias "Cô-Pinard II". Le tambour-major est habillé avec un costume de grenadier. A ses cotés, il y a la cantinière : c'est elle qui donne à boire aux musiciens... avec son tonneau de genièvre!DSC03830

14:29 Écrit par TrekEric dans Carnaval de Dunkerque | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook

 

Derrière eux, il y a les musiciens : fifres, tambours, cuivres. Traditionnellement, ils sont habillés avec un ciré jaune. Les fifres jouent pendant les marches, mais quand un chahut arrive, ce sont les cuivres qui prennent la relève. Tout cela, bien sur, sous l'oeil bien veillant du tambour major.DSC03831

14:28 Écrit par TrekEric dans Carnaval de Dunkerque | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook

 

Aux premiers accords, le carnavaleux est dans l'ambiance. La musique est composée de fifres de tambours et de cuivres.DSC03874

14:28 Écrit par TrekEric dans Carnaval de Dunkerque | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook

 

Aussi appelé "P'tit tas" ou "Tiens-bon-d'sus", il constitue le moment le plus physique du carnaval. Les cuivres entament une chanson entraînante.DSC03885

14:27 Écrit par TrekEric dans Carnaval de Dunkerque | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook

 

Les premières lignes se bloquent et retiennent les milliers de carnavaleux qui poussent et sautent.DSC03886

14:27 Écrit par TrekEric dans Carnaval de Dunkerque | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook

 

Grâce au savoir-faire des masquelours, il n'y a pratiquement jamais d'incident.DSC03887

14:26 Écrit par TrekEric dans Carnaval de Dunkerque | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook